Molécule de résine

Molécule de résine.

Différences entre résine époxy et résine polyuréthane

Choisir la bonne résine quand on a quelque chose à faire est souvent problématique. Selon les travaux que l’on a à effectuer la résine à employer n’est pas la même. De plus, le nombre de résine différentes sur le marché n’aide pas forcément à prendre la bonne décision. Nous allons voir dans cet article deux grands type de résine qu’il est important de différencier. Les résines époxy (EPO) et les résines polyurethane (PU). RESIMARMO® utilise ces deux types de résine pour des utilisation bien précises.

Ces deux résines ont néanmoins un point commun. Elles sont pratiquement toujours exclusivement composées d’une base résine et d’un catalyseur chimique.

En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d’une réaction chimique. La réaction chimique obtenue rend la base résine plus dure et définitivement stable et neutre.

Polymères à base d’époxyde

Ils sont la résultante d’une polymérisation de monomères époxyde avec un agent de réticulation appelé durcisseur. Son principal composant est le bisphénol A, qui peut parfois être combiné à du bisphénol F dans le but d’obtenir une meilleure résistance. Le durcisseur, le plus utilisé est l’amine cyclo aliphatique. On les appelle alors des polyépoxydes ou plus communément « époxy ». Ces polymères époxydes ont la dénomination EP selon les normes ISO 1043 – plastique et ISO 1629 – caoutchouc. La colle « Araldite » est certainement le polymère époxyde le plus connu. Cette synthèse a été obtenue pour la première fois dans les années 1940.

Ces résines ne sont pas utilisées pour la fabrication de pièces, leur prise rapide en étant la principale cause. On les utilise le plus souvent pour la stratification des fibres de verre ou avec des charges.

La charge

Les charges se composent d’éléments neutres et n’altérant pas la qualité de la résine. La coulabilité peut en être affectée par augmentation de la viscosité.

Différents types de charges
  • poudre d’aluminium ou autres métaux
  • la poudre de fibre de verre et assimilés
  • minéraux tels que talc, calcaire, marbre…

C’est ainsi que l’on peut les retrouver en sous-couche de mélanges d’agrégats minéraux. Ils font également des miracles en primaire d’accrochage. Nous utilisons d’ailleurs ces caractéristiques pour l’interposer entre le béton et le mélange RESIMARMO®.

Principales utilisations

Ils sont utilisés dans divers secteurs économiques.

Décoration : personnalisation de meubles, décor extérieurs, sol en granulat de marbre etc…

Électricité : installations électriques, telles que les transformateurs, les turbines et les interrupteurs, ainsi que dans les éoliennes.

Électronique : réalisation des circuits imprimés, souvent associés à un tissu de fibres de verre, de même que pour l’encapsulage et l’habillage de composants électroniques.

Alimentation : Les canettes pour boissons, de même que les boite de conserves ou les réservoirs de stockage. Tous ces contenant peuvent être pourvus, à l’intérieur, d’une couche de polyépoxyde.

Construction : Certains revêtement de sol.

Transport : Certaines pièce de carrosserie de voiture, voire toute une carrosserie pour les prototypes de compétition.

Avantages

  • Faible prix de revient.

Défauts

  • Ne résistent pas aux rayons UV et donc vieillissent très mal.
  • Jaunissent avec le temps et donc ne doivent jamais être apparents dans leur transparence naturelle. On les utilise d’ailleurs avec des pigments de couleurs.
  • Ils ne peuvent se poser sur des surfaces non stables, bois, acier, mortier etc…
  • Deviennent cassant avec le temps.

Les risques de l’utilisation de la résine époxy

La résine époxy est plus allergisante, et plus insidieuse car elle ne contient pas de styrène à la senteur si caractéristique, entêtante (comme le parfum).

Le danger de l’époxy est de deux ordres

Le contact et les émanations

Le contact : avec la peau est à proscrire, l’époxy est un produit très allergisant.

L’allergie de contact qui se traduit par des plaques rouges sur la peau, ou eczéma, démangeaisons, localisés au point de contact ou pouvant s’étendre bien au-delà du point de contact, et se généraliser à l’ensemble de l’organisme.

Les émanations : inhalées, ne donnent pas de réelles allergies à ma connaissance, mais agissent dans le temps, et de manière plus perfide et dangereuse sur la santé. Elles ont une toxicité cellulaire, notamment sur les fonctions nerveuses de manière rapide, quelques heures, et de manière plus lente mais certaine sur les risques de cancer là où elles passent quand vous les respirez (bouche, bronches, poumons, mais aussi vessie, reins, quand vous urinez ce que vous avez inhalé, cérébrale), et ce comme tous les produits issus de la pétrochimie (peinture par exemple) d’ailleurs.

La résine polyuréthane

La résine polyuréthane est une molécule organique. Elle est plus souple que la résine époxy et offre une bonne résistance aux chocs et aux variations de température.

C’est un polymère d’uréthane, une molécule organique. On appelle uréthane, ou plus couramment « carbamate », tout composé produit par la réaction d’un isocyanate et d’un alcool. Selon leur structure, les isocyanates organiques sont classés en séries aliphatiques, alicycliques et aromatiques. Ces derniers sont plus rigides et plus réactifs que les premiers.

Cette réaction était connue depuis plusieurs décennies lorsqu’en 1937, Otto Bayer découvrit comment en faire un plastique utilisable, exempt de polyisocyanate et polyol.

Les technologies de l’uréthane ont été amenées aux États-Unis en 1953 par Jean-Pierre Abbat et Fritz Hartmann.

Dans les années 1970, l’utilisation de l’uréthane pour les roues, a par exemple, révolutionné les sports sur roulettes (patins à roulettes, planche à roulettes). Il se trouve aussi dans certains jouets.

Les polyuréthanes peuvent être fabriqués avec une grande variété de textures et de duretés en variant les monomères utilisés et en ajoutant d’autres substances. Ils sont utilisés pour les colles, peintures, résine, élastomères (« caoutchoucs »), mousses, fibres. Ainsi, ces plastiques aux vastes applications sont utilisés dans un grand nombre d’industries.

La résine polyuréthane est une résine appelée aussi « béton composite ». Elle en présente donc les principales caractéristiques, comme une très bonne fermeté, résistance aux chocs et adaptabilité à l’espace à aménager. Comme les autres bétons, elle peut être recouverte de résine, de cire, d’huile.

Principales utilisations

D’après une étude de l’ADEME, l’emploi des polyuréthanes dans le monde se répartit de la façon suivante :

  • 34% Mousses flexibles en bloc.
  • 12% Mousses flexibles moulées.
  • 18% Mousses rigides pour l’isolation de bâtiments.
  • 8% Mousses rigides pour l’isolation électroménager.
  • 28% Autres
    • Adhésifs.
    • Couchage.
    • Élastomères.
    • Liants
    • Étanchéité.
    • Semelles.
    • Laques.
  • Les qualités d’élasticité, de résistance à l’humidité et ses capacités de flottaison font du polyuréthane un matériau fort utilisé dans l’industrie nautique. Ainsi, certaines planches de surf ou planches à voile sont construites autour d’un noyau de polyuréthane. Les boudins des cerfs-volants utilisés pour le kitesurf sont également fabriqués en polyuréthane. De même, la coque des bateaux est souvent constituée de mousse de polyuréthane intégrée à une double peau de fibre de verre.
  • Le film de polyuréthane est utilisé pour protéger de la corrosion, l’abrasion et l’érosion de nombreux types d’équipements (ailes d’avions, trains, automobiles, pales d’éoliennes, etc.).
  • Des polyuréthanes sont à la base de la fabrication de colles plus particulièrement pour assembler le bois ou le collage des semelles de chaussures. L’avantage principal de ce type de colle est sa résistance à l’eau.
  • Les polyuréthanes sont largement utilisés dans les enduits, laques, peintures et vernis que cela soit dans le bâtiment, l’ameublement, la construction automobile ou la protection du bois. Les vernis des « peintures métallisées vernies » des automobiles sont des polyuréthanes. Les combinaisons polyhydroxylées avec plus de deux hydroxyles conduisent, avec des polyisocyanates, à des macromolécules rétifiées qui sont très importantes dans le domaine des peintures. De telles combinaisons polyhydroxylées sont faciles à obtenir (exemple : estérification de diacides avec un excès de polyols). Grâce aux possibilités de variation illimitées, on peut obtenir des peintures avec tous les degrés de dureté ou d’élasticité voulus.

Avantages

  • La résine Polyuréthane est une résine plus souple que la résine époxy, son usage sera plus polyvalent que l’époxy.
  • Son principal avantage sera d’offrir un sol plus flexible, mais tout en restant dure grâce à la résine. Il pourra donc convenir aussi bien aux sols industriels qu’aux terrains de sport grâce à sa résistance aux chocs et aux fissures du temps.
  • Cette résine Polyuréthane permet de réellement aménager un intérieur. Très élastique, elle s’adapte à toutes les formes de pièces. Elle peut donc adopter des formes originales dans toute la maison.
  • Elle est assez légère pour être posée à l’étage. N’hésitez donc pas, même si le nom « béton » pourrait vous dissuader.
  • De plus, la résine polyuréthane peut être de toutes les couleurs que l’on veut. On peut en acheter une déjà teintée dans la composition même de la résine. Ou on peut appliquer une teinte sur la surface, qui sera soit brillante, soit satinée, soit mate. A chacun de décider quel type de sol lui convient le mieux, et s’allie au reste de l’habitation pour un effet optimal.
  • Ces résines PU offrent d’immenses facilités de moulage et une qualité de reproduction extrême. La mise en œuvre est aisée avec de faibles moyens.

Défauts

  • Si elle possède une bonne résistance aux variations de température, elle n’en apprécie pas les « brusques changements ». Il n’est donc pas possible de l’installer sur un sol chauffant.

 

 

 

 

 

 

LOGO RESIMARMO (801-transparent)